Quand vous voyez deux personnes sourire avec l’une ayant toutes ces dents en place et l’autre avec une ou plusieurs dents manquantes, vous êtes bien entendu un peu mal à l’aise pour regarder le visage de la personne à la dentition irrégulière. C’est instinctif et il faut du temps pour se départir de cette sensation de manque. Ainsi des dents qui manquent constituent un problème social et une question d’esthétique. En effet ce n’est pas toujours joli à voir sur le premier coup mais avec le temps on peut s’habituer à la personne.

Au-delà de ces soucis d’apparence, une dentition avec des vides peut créer une migration ou une usure précoce des dents environnantes de même que des problèmes ou une inflammation de gencive. Quand on en vient à l’aspect de la nutrition, une seule dent (avant qu’on ne parle de plusieurs) manquantes peut causer des troubles de digestion suite à la mauvaise mastication que peut entrainer ce problème. Alors les personnes atteintes de cet accident se doivent de se faire soigner. L’un des meilleurs soins suite à des pertes de dents est l’implant dentaire.

C’est quoi un implant dentaire ?

La technique d’implantologie dentaire consiste à remplacer une racine dentaire quand elle a du être extraite ou remplacée. L’ancrage dentaire (l’autre nom de l’implant dentaire) est en fait une sorte de vis fait de titane, de zircone ou de polymère qui est inséré dans l’os de la gencive afin de constituer un support ou ancrage pour une couronne dentaire.

Pour insérer une matière inhabituelle dans l’organisme dans le but de l’y laisser, il faut bien entendu que cette matière ne soit pas rejetée. Ainsi c’est dans les années 1950 qu’un professeur en provenance de la Suède du nom de Per Ingvar Brånemark a fait par un heureux hasard la découverte que le titane était une substance biocompatible. Ceci veut dire que cette matière est totalement tolérée par l’organisme et n’est donc pas rejetée. Avec le temps d’autres matières biocompatibles telles que la zircone, les céramiques et les polymères furent découvertes.

Comment placer un implant dentaire ?

La première étape consiste à l’ouverture de la mâchoire par le praticien qui y visse l’implant à l’os de la gencive (ce peut être le maxillaire ou la mandibule). La vis est installé à l’endroit où la racine de la dent manquante se trouvait et fixée de manière à ce qu’elle soit au même niveau que l’os situé en dessous de la gencive. Ainsi la protection de l’implant est assurée par la gencive durant la période ou l’os s’intègre à l’implant et que la blessure guérit.

Ensuite le praticien vérifie si l’implant s’est bien intégré dans l’os. Si le constat est positif, il peut alors insérer le pilier (parfois l’implant est directement installé avec le pilier) dans l’implant de titane ou une autre matière biocompatible. Il faut à nouveau, après que le pilier et l’implant sont installés ensemble, laisser du temps pour que la gencive guérisse. Il est important de veillez durant cette période à protéger le pilier des mouvements et forces engendrés par la mastication du patient afin d’assurer la bonne guérison de l’os en dessous.

Si l’implant et le pilier sont bien intégrés à l’os de la gencive et qu’il y a eu une bonne guérison, on peut maintenant passer à la pose de la couronne dentaire.

Contre-indications

Il y juste quelques contre-indications à l’implant dentaire : la greffe, le diabète mal équilibré, le déficit immunitaire, les maladies d’os, les mauvaise hygiènes buccodentaires, l’absence d’os etc.… La prise de cigarette ou de tabac ne constitue pas à proprement parler une contre-indication mais cela empêche une rapide cicatrisation et augmente le risque d’échec de la pose d’implant.

Les autres soins dentaires

L’implant n’est pas le seul soin dentaire. Il y a aussi la prothèse amovible ou le bridge.

La prothèse dentaire : elle permet de remplacer des dents manquantes (ce peut être une seule) ainsi que la gencive. Un crochet en fer permet d’accrocher l’appareil à la gencive. Toutefois le crochet peut parfois être vu quand le patient ouvre la bouche, ce qui est un grand inconvénient en plus du fait que l’appareil n’est pas toujours très confortable et doit être enlevé pour être nettoyé chaque soir.

Le bridge : c’est une variante de prothèse. On l’utilise pour remplacer une ou plusieurs dents. On l’installe grâce aux dents voisines auxquelles on le fixe. Ces dents constituent des sortes de piliers et pour cela doivent parfois être réduites en volume ou dévitalisées.

Les caractéristiques (la commodité, le côté pratique et esthétique, la durabilité etc.…) font néanmoins de l’implant le meilleur choix.

Notre tarif à Cortex

Le seul inconvénient que les patients trouvent à l’implant est relatif au tarif. En effet l’implant est le plus cher des soins dentaires. Mais au vue de tous ces avantages et caractéristique positives, on ne devrait pas hésiter pour débourser le prix qu’il faut afin d’avoir un soin de qualité. Nous, au groupe CORTEX Dental Implants Industries Ltd, vous promettons les meilleurs soins en implantologie et des services très professionnels et adaptés avec un bon rapport qualité prix. Consultez notre site www.cortex-dental.com et contactez nous, vous ne serez pas déçu.